Le thé turc "pour les nuls"

Publié par Jérémy Delattre le

Produit sur la côte de la mer Noire, le çay ne cesse d'intriguer les amateurs de thé ou les curieux grâce à son goût exaltant.
Le thé turc est un thé noir produit dans la région de Rize qui jouit d'un climat doux ainsi que d'un sol riche et fertile.
Exaltez-vous avec notre gamme de thé Çaykur !

Thé turc avec vue sur Istanbul

 

La particularité du thé turc

Ce thé n'a rien à voir avec le goût des thés en sachets que nous connaissons. En Turquie, le thé est un art qui se respecte et se transmet de générations en générations. Comme il s'agit d'un thé noir, son goût est assez fort, les Turcs le boivent avec du sucre mais toujours sans lait.

Le thé noir est particulièrement bon pour la santé. Il régule les vaisseaux sanguins ainsi que le cœur. Ainsi le risque d'accidents cardiovasculaires ou de crises cardiaques est minime. Le thé noir contient également des flavonoïdes qui stabilisent le métabolisme et permettent d'éviter d'avoir du diabète.


L'histoire de ce thé au goût unique

Jusqu'au début du XXème siècle, l'Empire Ottoman régnait sur l'actuelle Turquie. À cette époque, le café était préféré au thé. Après la chute de l'Empire Ottoman, Kemal Atatürk devient le premier président de la Turquie et veut à tout prix conserver et développer la nouvelle autonomie de son pays. Contrairement au café, le thé peut être cultivé en Turquie. Cette boisson remplacera assez rapidement le café et s'inscrira à tout jamais dans la culture turque.

En 2004, la Turquie était l'un des plus grands producteurs de thé dans le monde avec 205 500 tonnes soit environ 6,5 % de la production mondiale de thé.


La Turquie et le thé, une grande histoire d'amour

Boire une tasse de thé turc est idéal pour créer des liens.

Le thé n'est jamais bien loin du feu et on l'allonge avec de l'eau au moment de la servir. Le thé est si essentiel dans la vie turque que chaque entreprise turque emploie son propre çayci ou en français un « homme à thé ».
Les salons de thé turcs sont réservés aux hommes, les femmes préféreront se réunir les unes chez les autres. Le thé est un véritable rendez-vous, un proverbe du pays dit d'ailleurs « qu'une conversation sans thé est comme un ciel nocturne sans lune ». Dans ce pays où la majorité de la population est musulmane, le çay est la boisson sociale par excellence et remplace l'alcool. En moyenne, un Turc consommera 4 kilos de thé par an à lui tout seul.
Vous pouvez accompagner votre thé de pain au sésame appelé simit, du fromage, de délicieuses baklavas ou encore de succulentes börek au fromage. Avouez que ça donne l'eau à la bouche.

Comment bien préparer son thé turc

Traditionnellement, le thé se prépare dans une théière double : dans la partie supérieure le thé s'infuse et la partie inférieure sert à faire bouillir l'eau.
  • Mettez entre 3 et 4 cuillères de thé dans la partie supérieure de la théière
  • Remplissez les deux théières d'eau bouillante
  • Une fois que l'eau bout, baissez le feu et laissez infuser au moins pendant un quart d'heure
  • Servez bien chaud

    Partager ce message



    ← Message plus ancien Message plus récent →