Dernières nouvelles... Débat sur les zones de réserve en transformation !  Ministre Özhaseki sur CNN TÜRK : Les zones déclarées sont des terres publiques vides

Dernières nouvelles… Débat sur les zones de réserve en transformation ! Ministre Özhaseki sur CNN TÜRK : Les zones déclarées sont des terres publiques vides

Le ministre de l’Environnement, de l’Urbanisation et du Changement climatique Mehmet Özhaseki a répondu aux questions du représentant de CNN TÜRK Ankara, Dicle Canova, dans son émission en direct. Le ministre Özhaseki, qui a donné la date pour les maisons sismiques, a annoncé qu’environ 50 000 maisons seraient livrées avant la nouvelle année et a déclaré à propos des autres maisons : « Nous les livrerons un an après le début de l’appel d’offres. Les bâtiments endommagés ne seront pas autorisés. dans la zone du glissement de terrain. dit. Répondant à la question sur le débat sur les zones de réserve dans la transformation urbaine, Özhaseki a déclaré : « Les zones déclarées sont des terres publiques vides ».

La déclaration du ministre de l’Environnement, de l’Urbanisation et du Changement climatique Mehmet Özhaseki est la suivante :

Nous n’avons pas connu un tremblement de terre, mais deux tremblements de terre, qui ont tous deux duré environ 3 minutes. Les dégâts furent alors encore pires. Quelque 680 000 logements et 170 000 lieux de travail sont gravement endommagés et attendent d’être démolis. En tant qu’État, nous devons compenser ces dommages. 14 millions de personnes ont été touchées par les tremblements de terre. Il y a des dégâts dans 18 provinces. Quand vous dites 850 000 logements et lieux de travail, cela signifie 5 villes de taille moyenne en Anatolie. C’était le plus gros problème auquel nous pouvions faire face dans notre civilisation anatolienne millénaire. La nation entière s’est rebellée, tout le monde a aidé.

« NOUS AVONS COMMENCÉ 250 MILLE MAISONS »

Nos amis maires y sont restés des mois. Dernièrement, nous avons commencé la construction de logements dans les zones de réserve d’environ 179 000 habitants. Nous avons commencé la construction sur les terrains du Trésor que nous pouvions trouver vacants, dans des endroits où il n’y avait pas de problème de sol et dans des endroits que nous pouvions trouver autour des villes détruites existantes.

« LIVRAISON 1 AN APRÈS LE DÉBUT DE L’OFFRE »

Avec les décisions que nous avons prises, nous avons décidé de construire correctement les places des villes et les rues principales, environ 70 à 80 000 appels d’offres ont été lancés et nous avons commencé à construire près de 250 000 maisons, qui sont sur le point d’être achevées. La décision a été prise de construire des maisons de village durables de magnitude 9 et les appels d’offres ont été lancés. Nous construirons ainsi près de 100 000 maisons.

Nous serons en mesure de livrer environ 50 000 maisons avant la nouvelle année. Nous le livrerons 1 an après le début de l’appel d’offres. Les structures endommagées ne seront pas autorisées dans la zone du glissement de terrain.

Pour les bâtiments présentant des dégâts modérés, une double option s’offre aux propriétaires. S’ils disent que le gouvernement pense à nous, que les bâtiments sont fatigués, qu’il les démolit et qu’il nous jette dans celui qui est fortement endommagé, et qu’il nous donne notre nouveau bâtiment, d’accord, nous les verrons tous comme fortement endommagés, nous les ferons propriétaires légitimes, nous leur donnerons leurs nouvelles maisons. S’ils veulent se transformer sur place, nous continuerons à donner 1,5 million de TL.

S’ils disent qu’ils le renforceront, que faut-il faire ? Tout d’abord, vous devez obtenir un rapport, puis vous devez préparer des comptes statiques de manière appropriée et postuler. À cette époque, le ministère de l’Intérieur avait prédit la date. Postulez avant le 29 du mois prochain, soumettez vos rapports avant début avril et lancez-vous et renforcez-vous.

Il y a des objections. Autoriser des personnes modérément endommagées dans une zone de glissement de terrain reviendrait à attendre leur mort lorsque le glissement de terrain surviendra. Les citoyens éprouvent parfois des difficultés en termes d’autonomisation. Entre les calculs et la demande à la municipalité, il y a un processus fatiguant. Nous avons pris une décision à Kahramanmaraş. Notre municipalité métropolitaine conclura une entente avec des experts. Si le citoyen souhaite renforcer son bâtiment moyennement endommagé, des calculs statiques seront effectués sous la direction de la municipalité. Ils se renforceront. Le choix appartient aux citoyens.

Les citoyens disent généralement que lorsque le premier tremblement de terre se produit, il y a une explosion dans la colonne et ses points de connexion, ils la peignent et l’enduit et disent ‘viens voir, il n’y a rien’. Ils l’ont examiné rapidement, ont dit qu’il était moyennement endommagé et sont partis, vous devriez le prendre pour des dégâts mineurs. « Cela ne peut pas être accepté, ce n’est pas juste. »

Dernières nouvelles... Discussion sur les zones de réserve en transformation Le ministre Özhaseki sur CNN TURK : Les zones déclarées sont des terres publiques vides

À PROPOS DU DÉBAT SUR LES RÉSERVES

Que fera le ministère s’il saisit les maisons des gens ? Voici ce qui se passe : dans la loi actuelle, il existe un terme appelé nouvelle zone résidentielle. Lorsque nos tribunaux déclarent que les zones de réserve sont des zones résidentielles, ils les considèrent comme des zones vides à l’extérieur de nos zones résidentielles. Ensuite, le tribunal dit que vous ne pouvez pas utiliser le terrain que vous avez trouvé dans la ville. Et il décide de surseoir à l’exécution. La transformation urbaine que nous allons entreprendre est perturbée. Lorsque le terme nouvelle zone d’implantation est apparu, nous souhaitons l’utiliser comme zone de réserve s’il y a de l’espace dans les zones que nous utilisons.

COMMENT LES PRÉOCCUPATIONS EN MATIÈRE DE DROITS DE PROPRIÉTÉ SERONT-ELLES RÉPONDÉES ?

Généralement, les lieux que nous déclarons zones de réserve sont des zones vides. Pendant que vous procédez à une transformation urbaine quelque part, iriez-vous également essayer de déclarer les maisons où vivent les gens comme zones de réserve ?

Y AURA-T-IL UNE TELLE APPLICATION DANS LES RÈGLEMENTS ?

Bien sûr, cela n’arrivera pas, s’il y a un espace public là-bas, nous voulons le déclarer comme zone de réserve parmi les colonies existantes. Nous voulons qu’ils ne décident pas de surseoir à l’exécution.

Peut-être avons-nous besoin d’un renforcement social là-bas. Il ne doit pas nécessairement s’agir d’une résidence, ce sont juste trois mots que nous y extrayons. Tout le monde ne devrait pas s’inquiéter, ils devraient s’asseoir confortablement à la maison, nous n’avons aucun œil sur la propriété, la propriété ou le terrain de qui que ce soit.